Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Appel à textes et à illustrations pour L’Ampoule Hors-série n°2 ► Deadline 15 / 11 / 2017

Publié le par Silion Keila

Partager cet article
Repost0

Déambulation Nocturne

Publié le par Silion Keila

Déambulation Nocturne

Je déambule sous la lune en compagnie

des graffitis qui dégueulent sur les murs

La ville est dans son bel aimable

claire comme une étoile

Pétrie avec amour

J’emboîte mes pas au rythme des pères de la fortune et des inclinations

faisant fi des passants secs de conversation

Leur ennui est immortel en toutes saisons

Leurs lèvres sont murées par un inapparent béton

des morts qui jouent aux vivants

dépossédés du superflu de l’ardent

Lumières estompées au creux de leurs cavités

Alors je les abandonne

Et je cours d’air en air

Je fredonne sur le bitume toute leur foutue misère

Et puis vint le temps d’un trottoir

Où je me délabyrinthe de ces cauchemars

Optant pour un jeûne radical de ce qu’il nomme divertissement

Je me dépollue

Je me désape mentalement

Et cale mon rusé inférieur

Sur un trône des ruelles

Aucun son ne perfore mes oreilles

Á cette heure de la nuit les marteaux piqueurs et les brise-béton

Sont figés dans un profond sommeil

Des belles au bois chaotiques des temps modernes 

Immobiles

Nulle porte du jour ne grince chez les alcovistes

Tandis que les taudis émettent des vents

Les murs troués de toutes parts fendent les âmes logées dedans

De loin, j’entends

ça gratte ça écaille

ça remue la conscience métropolitaine

ça dérange la populace mondaine

qui se protège de cette toxine humaine 

On est loin des musées et des belles librairies

Les peintures défraîchies ornent le plancher

De ces piteux logis

Où la mère du désordre règne en maîtresse absolue

Un bordel convivial en somme

Sans pudeur

Soudain un son s’agite

Une sorte de métal

une résonnance qui crépite

Entre chien et loup

La ville baisse sa garde

Vivant au rythme de la nature

Les lampadaires tirent leur révérence

exhalant leurs dernières étincelles

Qui giclent dans mes iris    

Pauvres prunelles !

Puis vint le moment

Une bicyclette me passe sous le nez

Inodore

 puis une autre

J’assiste au défilé

des deux roues

Impassible

Succombant aux fragrances du silence

L’ultime faveur de la métropole

Sa dernière élégance.

K.S

 

Publié dans Inspiration, Contemporaine

Partager cet article
Repost0

Livres Audiocité

Publié le par Silion Keila

  Les Martiens débarquent sur Vénus mais ils sont à des années-lumière d'imaginer ce que leur arrivée va leur coûter.

Les Martiens débarquent sur Vénus mais ils sont à des années-lumière d'imaginer ce que leur arrivée va leur coûter.

Un chaleureux merci à Sabine Huchon pour sa cosmique illustration et son céleste timbre de voix . 

Comme à l'accoutumée , son ton est parfaitement juste ce qui n'était guère évident  avec mes innombrables personnages . Je tiens à remercier également  http://www.audiocite.net/  || Audiocite.net pour avoir permis une fois de plus cette belle collaboration entre auteurs .

Pour retrouver les récits de Sabine dont Le rire assassiné , son dernier récit , un seul clic à franchir http://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-nouvelles/sabine-huchon-le-rire-assassine.html .

Bonne lecture & Bonnes vacances à tous .

 

 

 

 

 

 

  

Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon
Auteure Sabine Huchon

Auteure Sabine Huchon

Publié dans Audiocité, Livres Audio

Partager cet article
Repost0

Racines victoriennes ►10 décembre 2017

Publié le par Silion Keila

Publié dans AT

Partager cet article
Repost0

Les petites moustaches ► Á partir de douze ans

Publié le par Silion Keila

Partager cet article
Repost0

Publié le par Silion Keila

Publié dans Célébration,

Partager cet article
Repost0

L'INSTANT FUGACE - Jacques Flament ► Deadline 15 / 07 / 2017

Publié le par Silion Keila

L'INSTANT FUGACE

Une publication, sous forme de recueil, conclura ce projet à la rentrée prochaine. Pour œuvrer à son rayonnement maximal, le recueil sera présenté sous la forme d'un petit ouvrage format poche à un PRIX TRÈS ACCESSIBLE : 7 euros = 82 pages en format 120 mm x 190 mm. Au total, 75 pages effectives de textes à raison de 2 textes par page, soit quelque 150 textes à choisir parmi ceux que nous aurons reçus.

• Contraintes pour un souci de mise en page :
- Longueur minimale des textes : 800 signes espaces comprises.
- Longueur maximale des textes : 900 signes espaces comprises.
- Tout texte sortant de ce cadre ne sera pas pris en compte et impitoyablement éliminé.

- Genre : prose uniquement (pas de poésie versifiée).
- Thème : carte blanche (donc pas nécessairement en rapport avec l'illustration ci-dessous ou le titre qui n'est qu'une déclinaison d'un autre plus banal qui aurait pu être, tout simplement : "texte court").
- Merci de nous envoyer des textes inédits, même si vous avez les droits de textes déjà publiés, afin que nous puissions présenter un recueil original et non une resucée provenant de diverses publications antérieures.
- Merci enfin de ne PAS DONNER DE TITRE à votre (vos) texte(s).

• Envois :
- trois textes maximum par personne, mais nous ne choisirons pas plus de deux textes/personne pour la publication.
- Le recueil présentera donc pour le moins 75 auteurs différents et au plus 150. Et donc, évidemment, PAS DE DROITS D'AUTEURS NI D'EXEMPLAIRES OFFERTS étant donné le nombre d'auteurs potentiel et réel.

- Pas de communication directe non plus sur le nom des élus, sauf au moment de la sortie du recueil, où la liste des auteurs sera publiée via cette page et celle de JFE, et un courriel aux personnes retenues concernées.

• Date de réception des textes :
- au plus tard le 15 juillet 2017.

• Date de publication du recueil : vers le 15 septembre.

• Adresse d'envoi des textes (habituelle pour les AT) : jfe.globalement@gmail.com (merci de ne pas envoyer de PDF et merci de ne pas oublier de nous indiquer votre nom, prénom et numéro de téléphone éventuel en cas de besoin lors des corrections, ce qui fut parfois le cas dans des projets précédents).

Illustration de couverture Bénédicte Loyen

Illustration de couverture Bénédicte Loyen

Publié dans AT, Recueil, Flament Jacques

Partager cet article
Repost0

La dague d'argent - Keila Silion

Publié le par Silion Keila

La dague d'argent - Keila Silion
La dague d'argent - Keila SilionLa dague d'argent - Keila Silion
Partager cet article
Repost0

Meryl - Keila Silion

Publié le par Silion Keila

Meryl - Keila Silion

Extrait

11- Désordre
Le bouge était généralement rempli à ras bord et les hommes jacassaient comme des ouailles. Steven, lui, se tenait à l'écart de ses compatriotes les yeux dans le vague. C'était sa manière de se relaxer .Accoudé au bar, il entamait bien plus par habitude que par entrain sa deuxième chope dont le contenu semblait cacher des mélanges mystérieux.
Il essayait de reconnaître un des ingrédients du breuvage, lorsqu’arrivée de nulle part, elle se planta comme une fleur devant lui. Steven n'en croyait pas ses yeux, il était prêt à féliciter le barman pour son cocktail hallucinogène.
Mais le mirage commença à entamer la conversation avec lui et très vite il redescendit de son nuage pour s'embarquer sur un autre accompagné de la charmante jeune femme qu'il n'avait jamais eu la joie de croiser dans la petite métropole. Cette idée lui traversa l’esprit, mais il n’eut pas le temps de s’y attarder la jolie jeune femme le prit par la main et l’emmena. En quelques secondes, au premier contact de ses lèvres d'une douceur incroyable, de vrais pétales de roses, il succomba.

Meryl - Keila Silion
Partager cet article
Repost0

Le Dernier Vice-Roi des Indes - Film de Gurinder Chadha

Publié le par Silion Keila

Le Dernier Vice-Roi des Indes - Film de Gurinder Chadha

Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille. Petit-fils de la reine d'Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, "Dickie" Mountbatten devra préparer le pays à l'indépendance. Mais la tâche s'avérera bien plus ardue que prévu. Après d'âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n'aura d'autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d'un nouvel état, le Pakistan. Dans le même temps, Jeet et Aalia, deux jeunes indiens au service du Palais et que la religion oppose, subiront ces évènements et auront à choisir entre leur amour et leur attachement à leurs communautés. La décision de Lord Mountbatten va provoquer l'un des plus grands déplacements de population de l'Histoire et ses conséquences se font encore ressentir aujourd’hui.

Source [ Sens Critique ]

Publié dans Cinema, Drame, Histoire

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>